1999-2000 : vers l’extension
du S.E.S.S.A.D

En 1999, une première tranche de financement permet d'intégrer dans le SESSAD quatre enfants parmi les plus jeunes, puis deux autres sous dérogation en 2000.

La convention de coordination continue de suivre quatre enfants (les plus âgés) qui sont intégrés à l'U.P.I du collège Clermont (Unité Pédagogique d'Intégration).

Pendant ce temps (et malgré la disparition du directeur de l’I.M.P « Le Château »), les échanges continuent entre « le Château » et GRANDIR ENSEMBLE.

Sur cette période, libérée du souci de la pérennité du poste de l'éducatrice, de son encadrement, ainsi que de la qualité de la prise en charge de ses enfants, GRANDIR ENSEMBLE a pu consacrer son énergie à de nouveaux projets. Parmi ceux-là, nous citerons :

  • création d'une plaquette d'information sur GRANDIR ENSEMBLE.
  • création d'une U.P.I (Unité Pédagogique d'Intégration) sur PAU (Collège Clermont),
  • création de postes d'A.I.S (Auxiliaires d'Intégration Scolaire) au niveau du département des Pyrénées-Atlantiques sous l'égide de l’A.G.P.I, qui fédère alors 9 associations départementales (ADAPEI, ARIMOC, APF, CROIX ROUGE, GEIST21, CHRYSALIDE, AFM, APEDO et GRANDIR ENSEMBLE). Au début de la mise en place du service (à l’aide d’emplois jeunes), 5 auxiliaires s’occupent de 10 enfants sur le département. Durant cette période, GRANDIR ENSEMBLE a participé au recrutement des premiers Auxiliaires.